Accueil - Priscyll Anctil
15453
home,page-template-default,page,page-id-15453,bridge-core-2.1.7,ajax_fade,page_not_loaded,,qode-title-hidden,qode-child-theme-ver-1.0.0,qode-theme-ver-24.2,qode-theme-bridge,qode_header_in_grid,wpb-js-composer js-comp-ver-6.4.2,vc_responsive

À PROPOS

Priscyll Anctil Avoine

A
Chercheure et consultante en rapports sociaux de genre

Je suis chercheure et consultante en rapports sociaux de genre, spécialiste des résistances des femmes et des mouvements féministes dans les contextes des conflits armés et de la construction de la paix. Ma trajectoire intellectuelle, professionnelle et activiste s’oriente ainsi vers l’engagement féministe critique en relations internationales.

Je suis actuellement candidate au doctorant en science politique et études féministes à l’Université du Québec à Montréal (Canada), boursière Vanier et chargée de cours en sociologie du genre à l’Université du Québec en Outaouais.

Ma thèse de doctorat, Le corps comme lieu de résistance politique : la « ré-in-corporation » des farianas dans le nord-est de la Colombie, pose un regard critique sur la corporalité, les affects et les émotions dans le contexte post-accord de paix avec les Forces armées révolutionnaires de Colombie (Farc-ep). Je cherche à comprendre de quelles manières les femmes ex-combattantes politisent leurs expériences vécues lors du conflit armé et la transforment en engagement féministe nonviolent dans le contexte de la construction de la paix en Colombie.

Plus largement, mes intérêts de recherche actuels se centrent sur la réintégration des femmes ex-combattantes à la société civile, la construction de la paix et les études féministes de sécurité. Je m’intéresse aux processus corporels et émotifs qui constituent les scénarios de guerre et de justice transitionnelle, tout particulièrement dans les contextes colombien et afghan.

Auparavant, j’ai obtenu une maîtrise en études internationales sur la paix, les conflits et le développement (Universitat Jaume I, Espagne) et un baccalauréat en études internationales et langues modernes (Université Laval, Canada). Durant mon parcours professionnel, j’ai travaillé comme professeure à l’Universidad Santo Tomás et comme chargée de cours à l’Universidad Industrial de Santander (Bucaramanga, Colombie) en théorie du genre, philosophies féministes, relations internationales et philosophie politique. De même, j’ai œuvré dans le domaine des organisations nationales et internationales en égalité de genre, contamination par les armes et réintégration de personnes ex-combattantes. Dans le cadre de ces consultances, j’ai développé différentes méthodologies participatives sur les enjeux féministes dont la méthode autobiographique ou la cartographie corporelle.

Sur le plan des publications, j’ai eu l’occasion de participer à plusieurs ouvrages collectifs (Palgrave-Macmillan, Routledge, Edward Elgar) et j’ai publié dans diverses revues scientifiques internationales telles que Journal of Gender Studies, Journal of Peacebuilding & Development, Recherches féministes, entre autres.

De plus, je m’implique activement dans les activités de l’ONG locale Fundación Lüvo (Colombie) qui s’engage dans la formulation de projets féministes et antiracistes ainsi que dans la publication de la Revista Lüvo. Je suis également membre du Réseau d’études latino-américaines de Montréal (Rélam), du DEEP Global Network, du Réseau québécois en études féministes (RéQEF) et de l’Institut de recherches et d’études féministes (IREF).

Although we struggle for rights over our own bodies, the very bodies for which we struggle are not quite ever only our own. The body has its invariably public dimension. Constituted as a social phenomenon in the public sphere, my body is and is not mine.”

-Judith Butler, Violence, Mourning, Politics (2003)

Interventions dans les médias

Des valeurs féministes pour l’après-pandémie. La Presse. Co-écrit avec Danielle Coenga-Oliveira.

Brésil et Colombie: L’inaction des dispositifs politiques antiféministes. Le Journal des Alternatives. Co-écrit avec Danielle Coenga-Oliveira.

Covid-19 en Colombie: recrudescence des violences et des inégalités, The Conversation. Co-écrit avec Jakeline Vargas Parra.

The Wide-Angle Lens  of Colombia’s National Strike. NACLA – North American Congress on Latin America. Co-écrit avec Kate Paarlberg-Kvam.